Nouveau courrier de notre député, Alexis CORBIERE, envoyé à LogiRep

Je vous informe que notre député, Alexis Corbière, a bien voulu envoyer un nouveau courrier à Daniel Biard, Président du Directoire de LogiRep, pour appuyer notre demande d’entretien avec la direction. Vous trouverez une copie de la lettre en fin d’article.

Cette demande fait suite à l’engagement pris par LogiRep de remplacer les 8 ascenseurs de nos 4 tours en réservant un budget de près de 1.7 millions d’euros pour ces travaux, avec notamment des nouveaux ascenseurs qui desserviront cette fois-ci chaque étage. Restons néanmoins très prudents suite à cette annonce ; LogiRep s’était engagé à démarrer les travaux en octobre dans le courrier envoyé à notre Maire, Tony Di Martino – voir le précédent article à ce sujet. Nous sommes aujourd’hui à la mi-octobre et ces travaux ne semblent pas avoir débuté…

Je vous rappelle que nous insistons, depuis le début de notre mobilisation, pour que des réunions régulières soient organisées entre la direction LogiRep et ses propres locataires. Il s’agit de former un groupe de travail, composé de locataires face à des représentants LogiRep, pour nous permettre notamment de suivre de très près l’évolution de tous les chantiers liés aux remplacements de nos ascenseurs, et surtout pour nous assurer que LogiRep ne reproduise pas les mêmes erreurs !

En tant que locataires et compte-tenu du contexte actuel, la mise en place de ces réunions s’avère être une nécessité pour satisfaire nos besoins et avoir un meilleur suivi sur la durée : on n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Rappelons aussi que nos exigences initiales restent identiques et nous continuerons à les réclamer face à LogiRep, à savoir :

  • le droit de disposer d’ascenseurs qui fonctionnent ;
  • le droit de percevoir un remboursement des charges payées lorsque les ascenseurs n’étaient pas opérationnels ainsi que des indemnités compensatoires ;
  • le droit aux victimes d’accidents/traumatismes, suite aux incidents avec nos ascenseurs, de recevoir des indemnités compensatoires des préjudices subis ;
  • le droit à ce que notre mobilisation soit associée au cahier des charges des nouveaux ascenseurs à venir pour veiller à ce que LogiRep ne reproduise pas les mêmes erreurs (coupe budgétaire et rationalisation des coûts au détriment des locataires) le droit à ce que LogiRep traite tous les autres incidents dans les plus brefs délais.

 

Courrier d’Alexis Corbière, notre député, envoyé à Daniel Biard, Président du Directoire de LogiRep