Engagement écrit de LogiRep à notre Député, Alexis CORBIERE et lettre de soutien à notre mobilisation

Nous apprenons dans le courrier ci-dessous adressé à notre député Alexis Corbière, et par la voix du Président du Directoire Daniel Biard, que LogiRep affirme ouvertement et sans retenue que les locataires seraient la cause principale des problèmes avec nos ascenseurs en balayant d’un revers de main leur propre responsabilité, alors que ce se sont eux les responsables de la situation présente.

LogiRep souhaite étouffer notre mobilisation ; fort heureusement c’est tout l’effet inverse qu’il en résulte.

Cette affirmation prouve de manière évidente que la direction de LogiRep ne semble pas du tout avoir pris la mesure des conséquences de leurs actes. Je rappelle que nos ascenseurs censés être neufs présentent un nombre incroyable de dysfonctionnements et cela depuis leur mise en service il y a 4 ans. Je me permets de rappeler également un fait : la principale raison de la situation actuelle est la décision prise par LogiRep de rationaliser les coûts au détriment de ses locataires en sélectionnant son prestataire et en décidant de réaliser cette coupe budgétaire. Cette affirmation ne vient pas de moi mais du Directeur du Patrimoine, Eddy Bordereau, et du Directeur de la maintenance et de leur contrat, François Guidot, qui nous l’ont affirmé eux-même en recevant notre mobilisation au siège social de LogiRep en septembre 2017. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous insistons pour être associés au cahier des charges des ascenseurs à venir pour veiller à ce que LogiRep ne reproduise pas les mêmes erreurs.

Il est inadmissible de la part d’un bailleur social tel que LogiRep de persister avec ce déni de responsabilité : poursuivons ensemble notre mobilisation, ce n’est que de cette manière que nous retrouverons notre dignité face à de tels agissements.

Rendez-vous ce dimanche 30/09/2018 à 15h00 au Café des Familles au pied du 17 Rue de la Capsulerie.

 

Engagement écrit de LogiRep à notre député, Alexis Corbière

 

 

Lettre de soutien à notre mobilisation par notre député Alexis Corbière